fbpx

La nouvelle norme WLTP: que faut-il savoir ?

Vous avez certainement entendu parler au cours du mois de septembre de l’arrivée de la norme WLTP. Que se cache t-il derrière cette norme au nom barbare et qu’est ce que cela change pour vous automobiliste ?

Centre Auto Repair a décrypté l’information pour vous et vous en dis plus sur cette nouvelle façon de contrôler les émissions des véhicules neufs.

La norme WLTP qu’est ce que c’est ?

WLTP signifie Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure qu’on peut traduire par « procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures de particuliers et véhicules ulititaires légers ». Oui c’est long….

Elle teste et homologue ou non les véhicules en permettant de mesurer ce qui touche à la pollution et la consommation. Plus précisément, elle va s’attarder sur la consommation de carburant et/ou la consommation électrique ainsi que sur les rejets de polluants (CO2, NOx et particules fines).

Elle a été instaurée pour se substituer au système NEDC (Nouveau cycle européen de conduite).

Aigues-Mortes, ses remparts et ses lacs salins

norme pollution

Pourquoi ce changement de norme?

Depuis le 1er septembre 2018, la nouvelle norme WLTP est inévitable pour toute nouvelle immatriculation. Elle permet ainsi de fournir des résultats plus précis en donnant des valeurs de consommation et d’émissions polluantes plus proches de la réalité.

Le WLTP est plus représentatif du comportement de conduite réel et des valeurs de consommation quotidiennes que la norme NEDC.

Quels sont les nouvelles conditions de test ?

Les essais de la norme WLTP se font en « laboratoire » sur des bancs à rouleaux identiques à ceux du NEDC. Cependant des modifications ont été apportés afin d’apporter de la précision :

  • Le cycle (temps de test) dure actuellement 30 minutes contre 20 pour la norme NEDC
  • La température de départ : Avant = 14°C  / Après = 20C° (en France la température moyenne annuelle en 2017 était de 13,4°C donc des départs plus proches de la réalité)
  • La distance parcourue : Avant = 11 km / Après = 23 km
  • La vitesse moyenne : Avant = 34 km/h / Après = 46,6 km/h
  • Vitesse de pointe : Avant  = 121 km/h /  Après = 131 km/ H
  • Temps passé à l’arrêt : Avant = 25% / Après 13 %

On constate globalement que les conditions en laboratoires sont devenues plus exigeantes et plus « consommatrices » pour le véhicules.

Un essai en conditions réelles a également été ajouté afin de mesurer. Le Real-driving Emissions sera en effet ajouté afin de mesurer les rejets d’oxydes d’azote

Les conditions théoriques du NEDC ont alors progressé vers une conduite plus réaliste sur les profils types de conducteurs, les constructeurs automobiles devront respecter les normes anti-pollution afin d’acquérir leur homologation.

Une augmentation des malus est à prévoir ?

D’après une estimation la consommation des véhicules et les chiffres des émissions de CO2 devraient croître de 20%. Si aucune modification n’est apportée sur le barème du malus écologique un rehaussement des prix serait à prévoir sur la vente de véhicule neuf.

Le gouvernement n’ayant toujours pas communiqué sur le sujet, nous n’avons aucune information concernant la création d’une nouvelle grille de malus réévalué depuis l’application de la norme WLTP.  

Pour éviter ce malus privilégiez les voitures d’occasion 🙂